Le pasteur Charmante Mafolo de l’Eglise Cef Pain de Vie Bukavu, a appelé lundi les chrétiens au pardon.

Le pasteur assistant de l’apôtre Raymond Mafolo a lancé ce message le 15 avril 2019. C’était lors de sa prédication placée sous le thème ” Les 7 dernières paroles de Jésus-Christ sur la croix “.

Pourquoi le chiffre 7 ? s’est interrogée l’oratrice d’entrée de jeu. A cette question elle a donné la réponse suivante ” C’est le chiffre de la perfection, le chiffre parfait”.

Ce thème est tiré de l’Évangile de Luc 23:33-49 . Il va être abordé pendant 4 jours du séminaire biblique, au Centre Évangélique Francophone Pain de Vie Bukavu.

L’ essentiel du message de l’oratrice de ce séminaire a été axé sur la notion du pardon très mal comprise chez les non chrétiens comme chez les chrétiens.

Pardonner, a-t-elle dit, c’est tenir une offense pour non avenue, renoncer à ‘’ tirer vengeance de…” , oublier…avant d’énoncer la première parole de Jésus-Christ sur la croix ” Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font”.

” à travers ces dernières paroles, Jésus a voulu nous communiquer ses pensées, ses valeurs, sa volonté. Christ a voulu jeter les bases avant de partir. Une façon de dire faites comme moi“, a prêché l’oratrice.

Pourquoi pardonner ?

•    Parce que Dieu nous le demande. C’est un acte de soumission au Seigneur. (Colossiens 3:13; Matthieu. 6:14-15.)

•    Parce que Dieu nous pardonne. C’est une conséquence du pardon reçu. (Matthieu 18:23-35). C’est une marque et une mesure de notre propre expérience de la grâce de Dieu.

•    Parce que pardonner c’est imiter Dieu
“…Vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. Devenez donc les imitateurs de Dieu…”  Ephésiens  4:32 – 5:1

Pardonner c’est revêtir l’homme nouveau et entrer dans notre identité en Christ, devenir conforme à ce que nous sommes en Christ. Pour pardonner, nous devons croire que Dieu donne à la personne habitée par le Saint-Esprit les ressources intérieures pour le pardon.

•    Parce que le refus de pardonner nous éloigne de la communion avec Dieu

Dans le Notre Père, nous demandons à Dieu de nous “pardonner nos offenses comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés”. Matthieu 6:12

Matthieu 6:14-16 “Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père Céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, notre Père Céleste ne vous pardonnera pas non plus vos fautes”.

Quels sont les bourreaux qui tourmentent ceux qui ne pardonnent pas ?  L’ amertume, la haine, la rancune, le désir de vengeance, la pitié de soi, l’esprit de jugement…

“Voilà comment mon Père céleste vous traitera si vous ne pardonnez pas”. Vous serez livrés aux tourments de ces  bourreaux. Vous serez prisonniers de ces pensées et de ces sentiments que vous ne voulez pas abandonner. Ils vont vous tourmenter et vous détruire. Au départ, ces murs que vous dressez devant la personne qui vous a blessé, vont assurer une certaine protection, mais petit à petit vous allez construire votre propre prison et vos tourments“, a martelé le pasteur Charmante Mafolo.

En un mot comme en mille, l’oratrice du jour insiste sur le fait qu’il y a une force qui se dégage dans le pardon véritable.
” le pardon libère”, a-t-elle conclu.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *