« Avance vers la conquête », message très profond  de l’apôtre Raymond Mafolo pour marquer le passage à 2018. Ce message tiré de Josué 1 : 1-9, a été délivré au peuple de Dieu lors du culte dominical du 31 décembre 2017, au Centre Evangélique Francophone Pain de Vie Bukavu, église locale de la 37èmeCommunauté des Assemblées de Dieu du Congo.

Partant des instructions solennelles de Dieu à Josué concernant les tâches qu’il allait accomplir après la mort de Moise ; instructions relatives  à la lourde mission de mener la conquête du pays de Canaan puis d’y installer les tribus d’Israël, l’orateur du jour n’est pas allé sur le dos de la cuillère.

« À l’instar de Josué, si nous voulons conquérir  nous devons suivre scrupuleusement les instructions de Dieu et  les mettre en pratique.Quand on parle des conquêtes, on voit aussi les victoires. C’est pourquoi en cette année 2018, peuple de Pain de Vie, je nous prie d’être des conquérants. Car, Dieu te rassure qu’il sera avec toi. Il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point », a déclaré l’apôtre.

Pour l’homme de Dieu Raymond Mafolo, il y a des bonnes raisons de rester fort parce que le peuple de Dieu a non seulement la promesse de Divine mais aussi la parole de Dieu et la présence de Dieu. Comment se lancer dans la conquête ? L’homme de Dieu, a indiqué qu’il faut avoir la foi, une vision claire et réelle.

« C’est la vision qui gouverne nos pensées. C’est la vision qui gouverne nos actions, notre façon d’agir. Mais attention, avant d’atteindre ton Canaan, il y a des obstacles à franchir, des prix à remporter, des victoires à gagner », a-t-il prévenu.

Mettant un accent particulier sur la foi, l’apôtre Raymond Mafolo a indiqué que c’est par la foi qu’Israël a fait tomber la muraille de Jéricho.

« Ne regardes pas à la grandeur de ton problème. Fais le tour de ton problème en ayant foi en Dieu. Même si la muraille ne tombe pas au 1er jour ni au 5ème jour, saches qu’il y a un 7ème jour pour toi », a-t-il exhorté.

En définitive,  l’oint de Dieu a proclamé 2018, année des conquêtes dans l’église locale Pain de Vie.

Eugide  Abalawi  Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *